Des fêtes de fin d’année au fort goût de banane !

Vous n’avez pas pu y échapper, l’agence Buzzman et son 'Big' client qui n'est autre que ‘Burger King’ ont frappé fort en cette fin d’année 2019...

Sony ne partage pas notre goût pour la musique…

Je suis sûr que vous êtes comme moi... A temps perdu, vous naviguez sur les réseaux sociaux et quand vous trouvez une perle rare, vous en faites profiter vos amis. Tout du moins c'est comme cela que Mark Zuckerberg a conçu son 'contestable' Facebook qui subit, pour la première fois, une historique régression d’adhésions. On se demande bien pourquoi !

Ecosia, le moteur de recherche solidaire bien branché !

Vous êtes peut-être passé à côté ou vous avez été déçu par les promesses du moteur de recherche Français Qwant ? Gardez espoir, l’allemand (fondé par Christian Kroll) Ecosia est peut-être la bonne réponse…

Si comme moi, vous avez décidez de vous engagez pleinement dans la lutte contre le réchauffement climatique en surfant vert, voici un moteur de recherche qui non seulement est produit à 100% grâce à de l’énergie renouvelable (solaire) mais en plus, Ecosia.org  investit 'une partie de ses bénéfices' dans la replantation de notre planète. Le nombre d’arbres replantés s’affiche en tant réel.
Pour rappel, le web à l’échelle planétaire pollue 1,5 x plus que tout le trafic aérien. Si l’Internet était une ville, il serait la 4e ville mondiale la plus énergivore en électricité.

 

 

Si Ecosia était aussi grande que Google, 15% des émissions mondiales de Co2 seraient absorbées !

 

Ecosia a un double impact 'économico-écologique', il permet de relancer l’économie dans des pays émergents (Burkina Faso, Pérou, Tanzanie, Madagascar…) et de réduire l’impact carbone dû à son fonctionnement (près d’1Kg de CO2 absorbé pour chaque arbre planté). On apprécie cette vraie transparence (financière) qui n’est pas réservée qu’aux investisseurs cette fois-ci.
Pour respecter une certaine équité il est important de dire que Google, le moteur de recherche plus utilisé sur la planète, affiche un bilan carbone à 0 depuis la fin 2017.
Ecologie toujours ou plutôt ecolinks. Des sites marchands et d’autres ont déjà affiché un partenariat (engagement) avec ce moteur de recherche écolo. Un petit logo (ecolink, petite feuille verte) s’’affiche à côté du titre (méta) lors de vos recherches. A contrario, les pollueurs avérés (charbon) se voient affublés d’un petit picto (usine et fumée) au même endroit et sollicite ainsi votre conscience d’internaute.

 

moteur recherche ecosia vvfv 02

 

Côté technologie, des algorithmes empruntés à Bing et Yahoo sont utilisés

 

Ecosia, pour les annonces, le respect de la vie privée et tous les autres sujets qui nous tiennent à cœur, utilise donc quelques algorithmes empruntés à Bing et Yahoo. Les revenus publicitaires générés par les ‘annonces’ (CPC) sont réinvestit à 100% (80% pour le replantation et 20% pour la diminution de la trace carbone) dans cette lutte environnementale
Ecosia s’engage à conserver temporairement vos données de navigation ainsi qu’a ne pas revendre ces donnés utilisateurs. Vos recherches sont chiffrées (cryptés) et donc en théorie inaccessibles à des esprits malveillants (marketing direct). Enfin, aucun tracking n’est pratiqué, dans le doute vous pouvez même désactiver tout système de tracking à partir des paramètres du navigateur.

 

Le côté 'dark' d'Ecosia ?

 

Derrière toute cette mouvance 'écolo-bienveillante' subsiste quelques points noirs. Si l'on se réfère aux notes Rank a Brand (évaluation de l'impact + ou - environemental) obtenues par Bing (D) et Yahoo (F) et que l'on compare celle de Google (C), on pourrait dire qu'Ecosia, qui s'appuie sur la technologie de ses 2 moteurs, est plus polluant pour la planète, Oups too Bad !
Resurgit alors les bons vieux stéréotypes disant q'une requête faite sur un moteur de recherche est autant énergivore que le fait de faire chauffer une tasse de café...
A ces détracteurs, je répondrais donc de lire le contenu ci-dessus (compensasion carbone). Ne rien faire c'est se résigner, cessez de vous indigner, révoltez-vous !

 

Ou..........Eduquez les populations, apprenez au monde à rationnaliser l'utilisation (limiter) du web, par expérience, c'est loin d'être gagné !




Envie de sauver la planète, rejoignez le mouvement (Webbio.fr) !